images[1]_3On en a tous entendu parler et c’est maintenant d’actualité!

Depuis le 1er mai, tous les magasins physiques et sites e-commerce spécialisés dans le meuble sont obligés d’appliquer une écotaxe, calculée en fonction du type de mobilier

Une écotaxe sur les meubles?! Et pourquoi pas une écotaxe sur les pets des vaches hein ?

« Encore une taxe inutile, injustifiée et mise en place uniquement pour ramasser de l’argent en ces temps de crises… » On l’a tous évidemment pensé et à juste titre.

Pourtant, si l’on se penche un peu plus sur les raisons de cette nouvelle taxe, on peut admettre qu’elle est tout aussi légitime que l’écotaxe déjà mise en place dans l’industrie alimentaire.

Vous êtes vous déjà demandés ce qu’il advenait de vos vieux meubles? Vous savez les vieilles tables gigognes de Mamie Consuela, abîmées et invendables? Elles vont en déchetterie et c’est généralement à ce moment là que nos chemins se séparent et hasta la vista !10283234encombrants

Oui, mais les choses ne sont pas si simples! Tous ces meubles, qui représentent chaque année environ 2 millions de tonnes, finissent dans un incinérateur. C’est d’ailleurs le 3ème gisement après les emballages et le papier (qui l’eut cru?) C’est donc un sacré gâchis qui va désormais être évité grâce à une nouvelle filière unique en Europe: le recyclage des meubles.

Eco-mobilier et Valdelia sont les deux éco-organismes qui seront chargés de cette mission. Leur objectif est d’atteindre environ 45% de réutilisation et de valorisation des déchets d’ameublement ménagers et 75% des déchets issus de professionnels.

Cette taxe sera payée par le consommateur final et récoltée par le vendeur qui la reversera à l’un de ces deux organismes. Donc avant de sauter au plafond lors de la finalisation de son achat, il faut bien prendre conscience que cette taxe n’est en aucun cas une marge supplémentaire du vendeur, qui, comme pour la TVA, ne sert que d’intermédiaire.

Oui bon soit ! Et en quoi tout cela va être recyclé?

Et bien sachez que votre nouveau pantalon tendance aura des chances de provenir du recyclage d’un vieux clic clac ou d’un vieux fauteuil. La classe non? Il va sans dire que de nouveaux meubles seront également fabriqués.

Derrière cette écotaxe, il se cache donc, en théorie, une intention louable d’éviter trop de gâchis tout en préservant l’environnement.

Affaire à suivre… !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s